Critique de Puddle sur PS Vita

Puddle est un petit jeu d’adresse très original développé par Neko Entertainment, un studio 100% frenchie.

D’ailleurs, à l’origine de la conception de Puddle, il y a aussi des français : ce sont des étudiants de l’Ecole Nationale du Jeu et des Médias Interactifs Numériques qui ont conçu ce projet dans le cadre de leurs études. Le résultat a été à la hauteur de leurs espérances puisque Puddle a été sélectionné pour la finale du Student Showcase lors de l’Independant Game Festival il y a deux ans.

Aujourd’hui, la belle histoire de Puddle continue… Après avoir été éditéé par Konami sur PC, PS3 et Xbox 360, une version en téléchargement pour Vita a vu le jour début août 2012 en France. Et c’est la production indispensable pour passer des moments de détente particulièrement ludiques.

En ce qui me concerne, Puddle est déjà devenu un de mes favoris ! Dans l’idée, il ressemble un peu à World of Goo pour les graphismes et à Lemmings pour le scénario basique : il faut parvenir à faire traverser des niveaux parsemés d’embûches (canalisations, plantes carnivores…) à une flaque de liquide. Un défi de taille car elle est totalement passive ! Heureusement, en agissant sur les différents éléments environnants ou en activant le moteur physique, il est possible de surmonter toutes ces différentes embûches.

Au-delà de l’esthétique très soignée, il faut surtout souligner la qualité du gameplay et la grande diversité des liquides proposés. Leur texture et leur fluidité sont évolutives, elles s’adaptent parfaitement au décor pour un effet d’un réalisme assez bluffant. Le niveau de danger change aussi d’un liquide à l’autre. Promener un peu d’eau s’avère relativement simple, mais les choses se corsent lorsqu’il faut manipuler de la nitroglycérine…

Et comme il est impossible de se reposer sur ses acquis (les situations changent en permanence), il faut souvent s’y reprendre à plusuieurs fois pour réussir à franchir un niveau. Rien n’est épargné au joueur : les récipients à pousser, le basculement des lois de la gravitation….

La bonne nouvelle, c’est que la version pour Vita intègre de nouveaux modes de contrôles (comme le gyroscope) et corrige les lenteurs dans le temps de chargements.

La durée de vie reste correcte puisqu’il y a au total 48 niveaux répartis dans 8 ambiances différentes, mais aussi de nombreux challenges annexes (le tableau bonus à débloquer ou la quête des médailles d’or). Mais surtout, c’est la furieuse envie de recommencer les parties qui donne à Puddle une vraie longévité !

1 Commentaire

  1. gta5 pc

    je trouve que les concepteurs de ce jeu ont travaillé dur, non seulement les épreuves sont plus ou moins difficile mais il y a toujours un petit plus qui vous adapte à la situation

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *