[Critique] District 9

affiche-district9District 9 est le premier film du réalisateur Neill Blomkamp. Il place directement son film District 9 dans le classement des meilleurs films de Science Fiction.

J’ai énormément apprécié les différentes lectures que l’on peut en faire . D’ailleurs, Neill Blomkamp pensait à la base que le film n’attirerait que les geeks, mais il est agréablement surpris par le succès suscité par son oeuvre .

Supporté par Peter Jackson, Neill Blomkamp devait à la base adapter le jeu vidéo Halo sur grand écran. Mais une fois le projet abandonné, il obtient un budget de 30 millions d’euros pour réaliser District 9. Il a même réalisé un court métrage intitulé Alive in Joburg qui plonge le spectateur dans un Johannesburg fictif, en proie aux problèmes d’intégration d’extraterrestres.

Pour la petite histoire :

Il y a vingt-huit ans, des extraterrestres entrèrent en contact avec la Terre…Ces visiteurs d’au-delà des étoiles étaient des réfugiés et furent installés dans le District 9, en Afrique du Sud, pendant que les nations du monde se querellaient pour savoir quoi en faire…Depuis, la gestion de la situation a été transférée au MNU (Multi-National United), une société privée qui n’a pas grand-chose à faire du sort de ces créatures, mais qui fera d’énormes bénéfices si elle arrive à faire fonctionner leur extraordinaire armement. Jusqu’à présent, toutes les tentatives ont échoué : pour que les armes marchent, il faut de l’ADN extraterrestre. La tension entre extraterrestres et humains atteint son maximum lorsque le MNU commence à évacuer les non-humains du District 9 vers un nouveau camp, en envoyant des agents de terrain s’occuper de leur transfert. L’un de ces agents, Wikus van der Merwe, contracte un virus extraterrestre qui se met à modifier son ADN. Wikus est à présent l’homme le plus recherché de la planète, celui qui vaut plus qu’une fortune : il est la clé qui permettra de percer le secret de la technologie alien. Repoussé, isolé, sans aide ni amis, il ne lui reste qu’un seul endroit où se cacher : le District 9…

Une histoire remplie de retournement de situation, qui permet de voir les points de vue des différentes « ethnies » du film. J’ai bien aimé également le mélange de style, en effet le film commence tel un documentaire, en passant par une série d’interviews, puis par l’oeil d’une caméra de vidéo surveillance pour revenir vers la fin à une vue complètement extérieure.  Le fait que l’action se passe en Afrique du Sud permet de casser également le stéréotype de ce type de film tel Independance Day ou les Etats-Unis sauvent le monde.

Un film que je conseille à tous. Le film est un peu gore par moment donc évité d’y aller avec un jeune enfant. Amateur de Science Fiction vous pouvez foncer.

Note : 5/5

7 Commentaires

  1. Pingback: Twitted by docsdedoc

  2. Playmogeek

    Effectivement c’est un très bon film à voir et qui fait réfléchir: sous couvert d’action, de nombreux thèmes sont abordés.

    Sinon as tu vu Ultimate Game? celui-çi est un film pour geeks par contre 🙂

  3. BMR

    Ah ! cette scène où, devant les caméras, Sharlto Copley jubile et plaisante sur l’irrésistible bruit de pop-corn que font les embryons d’aliens quand ils éclatent alors que derrière lui ses collègues armés de la MNU passent au lance-flammes les cabanes du bidonville ! La bêtise humaine à la puissance dix ! On ne peut ni mieux dire, ni mieux faire !
    http://bmr-mam.over-blog.com/

  4. Ombre

    Ce film d’une puissance extraordinaire m’a tellement impressionné que je ne peux qu’espérer qu’il rafle un, ou même plusieurs, prix. Je ne sais pas si il ira jusqu’à égaler « Le Retour Du Roi » (J’en doute mais on peut rêver tout de même) mais preuve est faites que Peter Jackson, ou qu’il aille, laisse sur son chemin cinématographique de véritable bijoux qui resteront dans l’histoire du cinéma. Bien que le réalisateur signe ici son premier film, lui aussi est bien parti pour devenir un très grand réalisateur avec une œuvre aussi magistrale capable de mêler autant de registre et de suspense, une œuvre servie par une mulititude d’acteur méconnu mais au talent indéniable offrant plus de charisme et de profondeur qu’un Will Smith casseur d’extraterrestre ou autres symbole Hollywoodien de Science-Fiction.
    Quand à l’éventualité d’une suite, je ne peux que me montrer pessimiste, étant donné le final grandiose que nous offre le film,une suite briserait une partie de la magie qui fait ce film, mais je peux me rassurer en me disant qu’avec le talent du réalisateur et celui du producteur cela ne peut donner qu’un résultat encore plus impressionnant (si tenté que ce soit possible étant donné la prouesse.)
    Peut être que je renouvellerai cette expérience une troisième fois qui sait, la seconde fut tout aussi impressionnante que lorsque j’ai découvert ce film, dire que j’ai failli passer à coté, quel terrible gâchis cela aurait été …
    Bref, 3 fois 10 sur 10 pour « District 9 », des films comme ça on en voit peu …

  5. Docslumpy (Auteur de l'article)

    J’ai l’impression que ce film fait l’unanimité ! C’est une bonne chose, même si le réalisateur risque d’être attendu au tournant lors de la sortie de son prochain film.

    @Playmogeek : non pas encore vu, mais j’espère y aller bientôt.

  6. Aleks

    Moi aussi, j’ai bien apprécié ce film, vraiment super original 🙂

  7. rencontre

    de bons effets speciaux

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *