Google, la machine à penser : le bilan

Il faut vraiment que je mette en place une catégorie TV, DVD plutôt que critiques pour vous parler de tout ce que je regarde.

Enfin, venons-en aux faits. Je viens de regarder le reportage sur France Google, la machine à penser. Je vous en ai parlé 5 minutes avant sa diffusion. un petit lien pour s’en souvenir :Flash back d’1h20

Donc ce reportage de 52 minutes sur Google fut très riche. Il a montré le fonctionnement interne de Google. Le mode de vie de l’entreprise, les équipes, les évolutions à l’interne. La gratuité des services, etc… On n’a pas eu le droit à une simple présentation des produits Google. Ce qui compter dans ce documentaire c’est de montrer l’état d’esprit Google.

La vie d’un Googler (employé de Google) fait très vite rêver. Certes il ne faut pas compter ses heures, mais à côté de ça le nombre de services que l’entreprise rend à ses employés peut faire pâlir un bon nombre d’entreprises françaises. Cantine gratuite, salle de sport gratuite, massage gratuit le tout au sein même de l’entreprise. Que demandez de mieux ?

Bon ils n’ont pas parlé de la salle de striptease ^^

L’équipement de l’employé est impressionnant, la plus part travail en dualscreen 19pouces si ce n’est pas plus. Ils ont une lampe volcan offert aussi. Plus sérieusement, Google fonctionne à l’américain, les rites initiatiques vont bon train, la notation à la sympathie semble marcher même si elle doit augmenter la pression. Elle reflète aussi l’idée qu’une fois dans l’entreprise on oublie tous ces soucis et on bosse. On se rend compte aussi que la vie sociale de la personne est réduite à Google. Les amis travaillent à Google et je n’ai pas le temps de voir d’autres personnes. On retrouve un peu cet état d’esprit dans certaines entreprises Francaises que je ne citerai pas.

On se rend compte aussi que la carrière à Google va très vite. On ne peut pas suivre le rythme imposé très longtemps et au bout de 5 ans on est déjà un vieux Googler.

Comment rentrer chez Google ? C’est une question qui va intéresser pas mal de personnes, après 8 mois d’entretien et des réponses à des questions assez compliqué vous devrez transpiré la sympathie, montrer que vous êtes quelques de sociables, un collègue qu’on a envie d’avoir à ces cotés. Et peut-être que vous aurez une chance d’intégrer Google.

En attendant, vous pouvez consulter les offres d’emploi pour Google France. Et si vous ne vous trouvez pas dans la liste des métiers, envoyer une candidature spontanée. Certes, il reçoivent 1 million de candidatures, mais pourquoi pas vous ? En tout cas, personnellement si Google est intéressé par moi, je passe un entretien quand ils veulent. Je rappelle que je suis à la recherche d’un stage de 6 mois à compter du 1er avril et d’un emploi soit à l’issu du stage, sinon il faudra attendre le mois d’octobre.

Le bulldozer Google n’est pas prés d’arrêter sa domination du monde.

Ce reportage est déjà annoncé en DVD, j’espère qu’il sortira bientôt et surtout que l’info est bonne, car je n’ai plus de magnétoscope.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *